Les femmes et la politique en histoire
Page 1

Depuis l'aube des temps, le sexe à régi le monde. De nos jours il s'affiche sur tous les médias sans retenu. Pourtant il est un point sur lequel plane encore un mystère : c'est le rapport entre sexe amour et politique. De tous temps les pulsions dues au sexe ont générées toutes sortes de conflits. Pour preuve, Aliénor d'Aquitaine, en épousant Henri II Plantagenêt, permet l'installation des Anglais sur le sol de France. Pour les beaux yeux d'Anne Boleyn, Henri VIII répudie son épouse et fonde la religion anglicane. En France, la loi salique a permis d'évincer les femmes du pouvoir, mais malgré cela, elles ont toujours joué un rôle déterminant. Au VII è siècle, Chilpéric 1er va changer le destin de la dynastie mérovingienne. A la guerre entre Neustrie et Austrasie, va se greffer une lutte acharnée entre Frédégonde servante et épouse de Chilpéric 1er et Brunehaut épouse de Sigebert et sœur de Galswinthe ex épouse de Chilpéric 1er que Frédégonde a fait assassiner. C'est sous le règne de Philippe IV le Bel que débutera la guerre de cent ans : la Louve de France, fille de Philippe IV et épouse d'Edouard II d'Angleterre, jalouse de ses belles-sœurs, les dénoncera pour adultère à son père. La mise au cachot de Jeanne et Marguerite de Bourgogne, signera la fin de la dynastie des Capétiens. Au XVI è siècle, Henri II Diane de Poitiers et Catherine de Médicis vont marquer leur règne. A la mort du roi le 30 juin 1559 Catherine de Médicis épouse d'Henri II, va exercer sa vengeance sur Diane de Poitiers en lui interdisant l'accès de la cour, et lui reprend Chenonceau. Diane se retirera à Anet.
Henri IV était non seulement un grand roi, mais aussi un homme à femmes insatiable en amour, ce n'est pas sans raison qu'on lui a donné le diminutif de "Vert galant". On lui attribue cinquante six maîtresses. Il fut marié deux fois, sa première épouse fut Marguerite de Valois en 1572, puis Marie de Médicis en 1600. Il est sans aucun doute le roi de France qui eut le plus de bâtards. En 1591, il rencontre Gabrielle d'Estrées duchesse de Beaufort avec laquelle il aura trois enfants. Puis Henriette de Balzac d'Entragues marquise de Verneuil. En 1600 il épouse Marie de Médicis mère du futur roi Louis XIII. Puis ce fut Jacqueline de Bueil comtesse de Moret et Charlotte des Essarts comtesse de Romorantin. En dehors de ces quatre maîtresses officielles Henri IV en eut bien d'autres.

 

Photo: Offrande du cœur Tapisserie, Paris, musée de Cluny