Page 11

Les remèdes prescrits par le médecin de la Cour, Antoine Vallot, restent sans effet. 4 juillet, le Roi est au plus mal. On appelle des médecins de Paris. Les Grands, pensant la mort du Roi imminente, vont faire leur cour au frère du souverain, Philippe d'Anjou, héritier présomptif. 7 juillet, Louis XIV reçoit les derniers sacrements; 10 juillet, en dernier recours, on va chercher un médecin d'Abbeville, du nom de du Saussoi, lequel fait boire au malade un verre d'émétique. 18 juillet, le Roi est sauvé. Juillet, Léopold est élu Empereur. Août, Turenne prend Gravelines qui reste à la France, puis Audenarde et Ypres. La Flandre est pratiquement conquise. Les Anglais espèrent prendre Calais. 3 septembre, mort d'Olivier Cromwell. Septembre-octobre, Louis retrouve Marie, une folle passion les unit, le Roi pense même l'épouser. Novembre, Louis XIV entreprend un voyage vers la Savoie pour y rencontrer Christine de Savoie, sœur de Louis XIII et sa fille qu'il doit épouser. 24 novembre, à Lyon, le ministre Pimental, envoyé de Philippe IV d'Espagne, vient offrir au nom de son maître, la main de l'infante Marie-Thérèse, fille de feue Élisabeth, sœur de Louis XIII et de Philippe, frère d'Anne d'Autriche. Marie-Thérèse est donc à double titre la cousine germaine de Louis !. Le voyage de Savoie n'est qu'une comédie pour forcer Philippe à donner sa fille en mariage à Louis. Marie et Louis continuent à être épris l'un de l'autre. 1659 fin janvier, les doubles négociations de la paix avec l'Espagne et le mariage de l'Infante avec le Roi traînent. 17 févier, Fouquet reste seul surintendant. Mars Don Juan d'Autriche, fils naturel de Philippe IV, gouverneur des Pays-Bas, est reçu à la cour par sa tante Anne d'Autriche. Pendant ce temps les négociations entre la France et l'Espagne se poursuivent. Les préliminaires de paix entre la France et l'Espagne prennent un temps infini ; Mazarin, représentant la France, y met trop de ruse ; don Luis de Haro, ministre de Philippe IV, trop d'apparente paresse. 4 juin, les préliminaires de paix sont signés, mais les conversations se poursuivront pendant l'été et l'automne sur la Bidassoa. Juin, Louis demande la main de Marie Mancini à son oncle Mazarin, celui-ci refuse. 21 juin Louis fait ses adieux à Marie qui quitte la Cour. 22 juin, Mazarin part pour Narbonne et Saint-Jean-de-Luz Août, Louis, Anne d'Autriche et la Cour partent pour Saint-Jean-de-Luz.
Photo: Marie-Thérèse d'Autriche


Dernière Modification   22/12/16

© Histoire de France 1996